P1200077_C_Opt

Autour de Camaret-sur-Mer

Download PDF

Profil_autour_de_Camaret_sur_mer

Longtemps renommé pour sa pêche à la sardine puis à la langouste, le port de Camaret est désormais un port de plaisance qui accueille près de 8000 bateaux par an.

Le départ de la Randonnée se fait au niveau du lieu-dit de Lambezen, afin d’éviter de rentrer dans Camaret en voiture. La traversée de la ville se fera à pied !

De Lambezen, remonter vers le Nord afin de rejoindre le GR 34 (sentier des douaniers) au niveau de la Pointe Sainte Barbe et se diriger vers Camaret (Attention, le GR34 s’est fortement dégradé et une déviation a été mise en place juste avant Camaret).

Arrivés dans Camaret, longer le port jusqu’au sillon. L’aller-retour est utile afin d’observer la Tour Vauban et les vestiges de l’ancien cimetière de bateaux. La chapelle Notre-Dame-de-Rocamadour, du XVIIè siècle vaut aussi le détour.

Vestiges de l'ancien cimetière de bateaux de Camaret
Vestiges de l’ancien cimetière de bateaux de Camaret

En quittant Camaret, se diriger vers la pointe du Grand Houin où sont encore conservés les corps de garde défensifs permettant la protection de l’Anse de Camaret. Une fois la pointe contournée, vous pourrez profiter du panorama et notamment de la vue sur la pointe de Toulinguet. Site militaire, l’extrémité de cette pointe n’est accessible qu’à des moments exceptionnels (journées du patrimoine).

Vue sur la pointe de Toulinguet
Vue sur la pointe de Toulinguet

Une fois la pointe de Toulinguet coupée au niveau du parking (un aller retour aux remparts séparant les zones militaire et civile est toujours possible), vous accéderez à la Plage de Pen Hat. C’est une des plages les plus exposées de Bretagne et donc due à la présence de baïnes et la formation d’impressionnants rouleaux, la baignade y est interdite. Vous pouvez toutefois y tremper vos pieds !

Après avoir repris le GR34, vous allez atteindre le site de Kerbornn. Ce lieu est un symbole de la défense de la rade de Brest. Plusieurs générations d’ouvrage y sont encore présents, de la batterie de mortiers de la fin du XIXè siècle à la batterie allemande du milieu de la seconde guerre (équipée de quatre canons capturés aux français). Sur place, le Musée-mémorial de la bataille de l’Atlantique est visitable (prix d’entrée : 4€ adulte, 2€ enfants).

Le Musée-mémorial de la bataille de l'Atlantique
Le Musée-mémorial de la bataille de l’Atlantique

En continuant le long du sentier côtier, vous découvrirez la fameuse Croix de Pen Hir, inaugurée par le Général de Gaulle avec le message gravé :

La France a perdu une bataille, mais la France n’a pas perdu la guerre. Dans l’univers libre des forces immenses n’ont pas encore donné. Un jour ces forces écraseront l’ennemi.

La majestueuse Croix de Pen Hir
La majestueuse Croix de Pen Hir

Dans l’océan, vous pourrez aussi distinguer les Tas de Pois, alignement de 6 îlots (Grand et Petit Dahouët, Penn-Glaz, Chelott, Bern-Id et Ar Forc’h.

La route se poursuit le long de la plage du Veriac’h (baignade autorisée !) jusqu’à la Pointe de la Tavelle. Tourner à gauche avant la Pointe de Portzen pour remonter vers le lieu-dit  Lannilien et observer la Chapelle Saint Julien datant de 1666.  Continuer le chemin jusqu’au point de départ (attention il faut longer la D8),  au lieu-dit de Lambezen.

Flore observée : Pin maritime, Bruyère, Orchis de Fuchs

Faune observée : Grand Cormoran, Mouette Rieuse, Goéland Argenté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *