P1020756

Les Grenouilles en Dombes

Download PDF

Profil_de_Villars_les_dombes_a_St_Marcel
 

Partir marcher sans prendre la voiture, c’est possible ! Il faut juste prendre le train, s’arrêter à une petite gare de campagne et se frayer un chemin pour rejoindre la gare qui suit, en s’assurant bien que la distance entre les deux gares sera bien sûr inférieur à la distance de marche !

Pour cette Rando-Train, nous avons opté pour la « ligne des Dombes », entre Lyon et Bourg-en-Bresse et nous nous sommes arrêtés à Saint-Marcel pour débuter nos 18 kilomètres.

P1020754_opt
L’église de Saint Marcel (01)

Dès la descente du train, nous avons remonté la route de la gare, traversé la D1083 pour s’aventurer entre les étangs. Ainsi, nous sommes passés proche des Etangs du Grand Bertin, Licatière, Pinozan jusqu’au Grand Etang de Birieux.

Avant d’entamer cette randonnée, nous ne connaissions pas la spécialité gastronomique connue dans la région et même en France entière. Au bout de quelques mètres entre les étangs, ça ne faisait pas de doutes, nous sommes bien au pays de la grenouille, à un moment propice de leur croissance. A chaque pas, plusieurs dizaines de batraciens défilaient sous nos pieds. Imaginez cela pendant une quinzaine de kilomètres !

P1020756_opt
Une petite grenouille verte (Rana lessonae)

 

La route est encore longue pour rejoindre la gare de Villars. Nous avons donc contourner par l’ouest le Grand Etang de Birieux. Les paysages varient de grands champs où les ballots ronds de foin servent de perchoirs aux buses variables (Buteo buteo) et aux cigognes (Ciconia ciconia). Les hérons cendrés eux, restent tranquillement au sol.

P1020796_opt
Les cigognes sont légion dans la Dombes !

En évitant toujours les grenouilles, nous nous sommes dirigés entre les étangs de Moronzart et du Petit Vavril, par une langue de terre. Endroit parfait pour l’observation ornithologique, ce jour-là, en plus des classiques Foulques Macroules et Poules d’eau, Oies sauvages, cygnes et grèbes huppés furent au menu.

Après avoir traversé la Chalaronne, les quatre derniers étangs ont été longés, celui de la Vierge, celui de la Claie, de Bogue puis de Saint-Anne pour arriver aux limites grillagées et infranchissables du fameux Parc des Oiseaux de Villars.

Pour rejoindre la gare de Villars-les-Dombes, et pour éviter les grands détours, nous avons longé le sud du parc, le long de l’étang de Saint-Anne, puis repiqué vers le centre-ville par la D1083.

Faune observée : Grenouille verte, cigogne blanche, héron cendré, buse variable, …

Randonnée effectuée en Août 2013

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *